add share buttons

Fonction publique : 13 686 fonctionnaires Ă  recruter

fonction-publiqe

Des milliers de postes budgétaires sont à pourvoir pour cette année. En effet, le gouvernement envisage de recruter 13 868 fonctionnaires. « Les priorités resteront le soutien aux secteurs sociaux, que sont la santé, l’éducation et la sécurité et la mise en place d’infrastructures structurantes, ainsi que l’appui aux développements rural selon le Plan National de Développement (PND) mis en œuvre depuis 2015 », d’après les explications de la direction générale de la gestion financière du personnel de l’État (DGGFPE). Toutefois, les 10 000 postes iront directement dans l’Éducation avec l’intégration des enseignants non-fonctionnaires. Les 3686 postes restants se repartissent ainsi entre les différents ministères et dont la répartition sera définie suivant les priorités du PND. Et selon toujours le DGGFPE, « le départ ou le maintien des 3 514 agents ayant atteint l’âge de 60 n’affecteront en aucun cas le recrutement de nouveaux agents de l’État ».

L’insuffisance des effectifs pour soutenir les croissances fixées par le Plan national du développement (PND) a conduit l’État au recrutement d’une dizaine de milliers de fonctionnaires. « Pour le secteur santé, plus de 15 000 agents fonctionnaires sont recensés en 2014 composés de 26% de médecins, 38% de paramédicaux, 16% d’agents administratifs et 19,56% de personnel d’appui. Cette statistique traduit un ratio d’un médecin public pour 10 500 habitants, ce qui est proche du ratio de 1/10 000 préconisé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). L’OMS a recommandé que le ratio Paramédical habitant doive être au moins égal à 1/5000 habitants alors qu’en 2013, le ratio est de 1/7951 », selon toujours les explications. « Ces indicateurs s’améliorent davantage avec le temps », selon le DGGFPE. À noter que les dépenses du personnel occupent une part importante dans le budget de l’État. En 2016, la gestion du personnel a représenté 34% des crédits autorisés. Pour la période 2015-2019, le montant des dépenses dans le Secteur Public nécessaire, pour financer les croissances fixées par le PND, est estimé à 35 173 milliards d’Ariary, y compris les dépenses de personnel, qui totalisent 16 882 milliards d’Ariary.

 

Voir aussi

Smart Africa Hamadoun Toure a Madagascar

Dr Hamadoun Touré de SMART AFRICA à Madagascar pour une conférence

     Le vendredi 26 mai dernier, s’est tenu une conférence organisée par le Ministère des postes, des Télécommunications et du Développement Numérique, menée par le Dr. Hamadoun TOURE, ex...

Arbre Solaire au Village d'Andralanitra

L’arbre solaire illumine le village d’Andralanitra

Les 25 000 habitants du village d’Andralanitra à Madagascar sont les bénéficiaires des deux premiers arbres solaires implantés dans la grande île. Baptisées ALTES (Autonomous Life Tree Electric System),...

ppn EKOMADA

INFLATION: LE SUCRE BLANC À ARIARY 3 600 LE KILO, LE SUCRE ROUX À ARIARY 3 000

A peine le prix de riz stabilisé, celui du sucre est en difficulté depuis la fin cette semaine . Presque tous les grossistes n’en vendent plus à cause de...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



Chaine vidéo


Back to top Menu mobile